Ordre Ancestral

[Tutoriel] Comment créer un bon Background ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Tutoriel] Comment créer un bon Background ?

Message par Invité le Jeu 16 Avr - 16:08

Comment créer un bon Background ?
- Tutoriel RP -


On ne le dira jamais assez mais en RP, avoir un bon "back-up" ou Background pour un personnage permet de lui donner une "présence" plus forte, un certain charisme.

Aussi bien dans les livres que les films, les séries ainsi que les jeux-vidéos, tel ou tel personnage trouve sa place auprès d'un public de part les épreuves qu'il a traversé de son enfance (parfois même de sa naissance) jusqu'à son chemin actuel. Comme pour chacun d'entre nous, ce sont les évènements que nous avons traversé par le passé qui font de nous ce que nous sommes aujourd'hui. Pour les personnages RP, c'est exactement la même chose.

Néanmoins, avoir un personnage au background RP original est un exercice assez ardu, et il est très facile d'entrer dans le cercle vicieux du cliché et du "déjà-vu et revu".

____________

Dans ce tutoriel, je vais faire en sorte de donner un maximum de conseils et ouvrir un maximum de portes. Je précise que ce ne sont que des conseils en terme de RP (étant une joueuse essentiellement de RP forums où la fiche de présentation et donc le Background d'un personnage détermine s'il est accepté ou non, j'en ai vu des belles) et qu'il ne s'agit pas d'un mode d'emploi à suivre à la lettre.

À vous de faire la part des choses, de prendre et de laisser ce qui vous plaît pour vos propres envies et votre personnage, l'important restant assez souvent mis de côté : le RP est avant tout fait pour s'amuser et vous plaire :]







Un BG ? Kézako ?
- Introduction -

Un background (je l'appellerai surtout BG ensuite) peut être désigné sous différents termes : background, back-up, histoire ou histoire RP, RP tout court (même si celui-ci englobe davantage de choses), passé, "ancienne vie" (plus rare), etc. ... Tous ces termes désignent majoritairement la même chose qui est l'histoire passée de votre personnage.

Un BG permet d'offrir une base solide à votre personnage. Voyez cela comme une maison ou n'importe quel autre bâtiment : il faut en construire les fondations pour éviter que le reste ne s'écroule. Plus les fondations sont solides et travaillées, plus votre construction pourra lutter contre les pires tremblements de terre, tsunamis et cyclones.

/!\ De solides fondations n'empêchent pas l'évolution ! /!\

Rien n'empêche la construction de nouveaux étages, si on reste dans la métaphore de la construction de bâtiment. C'est justement tout l'intérêt de la création d'un personnage : de le voir évoluer au fil des RPs.







Comment écrire une histoire ?
- I -

Chaque personne a sa manière de procéder pour écrire le passé de son personnage. Certains vont commencer par mettre en scène les parents, d'autres vont sauter directement à la naissance de leur personnage ou bien d'autres vont carrément zapper la naissance et l'enfance pour ne sauter qu'à la partie intéressante précédant la situation actuelle de leur personnage.


• LES PIÈGES À ÉVITER •

Raconter le passif des parents, leur rencontre amoureuse, la naissance de leur enfant ou encore l'enfance à proprement parler de votre personnage, c'est bien. Encore faut-il que cela soit intéressant.

Le background d'un personnage consiste à narrer des évènements marquants autour de la vie de ce personnage qui ont potentiellement changer le cours de sa vie, que ce soit de manière direct (en le touchant directement) ou de manière indirecte (en touchant un de ses proches : parents, amis, frère, soeur, etc.). S'il a passé une enfance heureuse et classique, sans la moindre péripétie, inutile d'en faire des tonnes et de s'étaler dessus : vous ne feriez que perdre votre lecteur voire pire, l'ennuyer considérablement.


• LES NOMBREUX CLICHÉS •

Tomber dans le cliché concernant l'enfance d'un personnage, c'est très facile. Un petit tour d'horizon de ce qu'on peut aisément croiser et faire soi-même (cette liste est non-exaustive, il y en a plein d'autres qui m'échappent au moment où je rédige ceci) :

    • Orphelin(e)
    • Abandonné(e) à la naissance
    • Enfant indésirable (cela rejoint souvent le cas de l'abandonné(e))
    • Esclave (je mets cependant un petit bémol puisque le BG de l'esclave est celui par défaut de l'Inquisiteur Sith)
    • Caché(e) à la naissance car destiné(e) à être l'Élu(e) d'une prophétie obscure pour tout le monde et même le concerné


Est-ce mal d'user d'un cliché ? NON et j'insiste là-dessus.

L'univers de Star Wars-même se prête au cliché (la preuve avec le BG de l'Inquisiteur Sith). Après tout, Anakin était l'élu d'une prophétie, Luke et Leia ont été abandonnés à leur naissance, les enfants destinés à être des Jedis sont récupérés par la République à peine sorti du ventre de leur mère, etc. Utiliser un cliché n'est pas une mauvaise chose en soit, encore faut-il être capable de le détourner pour le rendre original.

C'est là l'exercice qui est sans doute le plus difficile mais essentiel afin de rendre un personnage unique en son genre. Alors comment faire ? Bonne question. Il n'y a pas de véritables réponses, tout dépend de vous-même. Le seul conseil à ce sujet que je puisse vous donner est : lire.

Lisez les BG des autres membres mais ne plagiez pas ! Déjà parce que ce sera des plus flagrants mais ensuite parce que vous perdrez beaucoup de crédibilité en tant que joueur auprès des autres membres qui se méfieront de vous et seront bien plus froid à vous parler de leur personnage. L'inspiration est différente du plagiat.

Inspirez-vous des films que vous avez aimé, des séries que vous avez regardé ou bien des livres que vous avez lu ou encore des jeux auxquels vous avez joué. Plus vos sources d'inspiration seront nombreuses, plus vous aurez de quoi puiser dedans.







Psychologie
- II -

Aussi surprenant que cela puisse paraître, la psychologie de votre personnage est une étape essentielle à la création et rédaction de son passif, l'un impactant directement sur l'autre et vice-versa.

C'est donc une étape aussi délicate qu'importante et souvent assez nébuleuse... et parfois traître.


• GARY-STU / MARY-SUE •

L'un des plus gros clichés que l'on croise assez souvent (beaucoup plus sur les forums que les MMO, j'ai remarqué) est celui du Gary-Stu (pour les mecs) et du Mary-Sue (pour les filles). On utilise principalement ce terme dans les fanfiction mais il s'étant aussi à la création d'un personnage de roman ou de RP.

Selon Wikipédia : "Mary-Sue, au masculin Gary Stu ou Marty Sue, est un terme péjoratif donné à un personnage de fiction représenté d'une manière idéalisée, sans défaut notable. Ce terme est habituellement utilisé dans les critiques de fanfiction. On le trouve également parmi les pratiquants de jeux de rôle anglophones. Il se rapporte généralement à un ou des personnage(s) créé(s) par l'auteur de la fanfiction, mais peut également être attribué à un des personnages du canon (œuvre originale), qui est alors décrit d'une manière idéalisée, que ce soit par l'auteur d'une fanfiction ou par l'auteur du canon. Ce qui distingue la Mary-Sue est la pureté de son caractère fantasmatique et la suridentification de l'auteur avec son personnage. Une Mary-Sue a toujours raison et est toujours appelée à un destin grandiose finissant de manière épique."


Pour faire simple, un Gary-Stu / une Mary-Sue est un personnage apparemment banal et sans le moindre atout (avec, souvent, des parents décédés) mais qui, étrangement, va réussir à faire fondre le coeur du ténébreux/de la ténébreuse que tout le monde s'arrache et qui semblait à jamais perdu du côté Obscur de la Force. Pour l'image mentale, imaginez simplement qu'il s'agit de la princesse Peach dans Mario : pure et innocente et tout le temps la cible du grand méchant de l'histoire.

Des exemples concrets dans des oeuvres existantes ? Bella Swan dans Twilight est une Mary-Sue comme on en fait plus (je ne considère absolument pas Twilight comme une oeuvre littéraire mais c'est un autre débat...) ou encore Cendrillon ainsi que la plupart des personnages de contes pour enfants.


• GROS BILL •

Il s'agit du type de personnage diamétralement opposé au Gary-Stu / Marie-Sue.

Le Gros-Bill est fort.
Le Gros-Bill est puissant.
Le Gros-Bill est beau.
Le Gros-Bill est a toutes les femmes/hommes qu'il/elle veut à ses pieds.
Le Gros-Bill a toutes les qualités du monde et quasiment aucun défaut (ou bien il en a mais lesdits défauts ne sont jamais joués).

Bref, le Gros-Bill est cheaté.

Selon Wikipédia : "Gros Bill (en deux mots) ou Grosbill (en un seul mot), est un qualificatif péjoratif qui désigne, dans l'univers des jeux de rôle, un joueur qui cherche, par le biais de la tricherie ou non, à rendre son personnage le plus puissant possible, au détriment des autres aspects du jeu, tels que le réalisme ou l'interaction entre les autres personnages joueurs (c'est-à-dire le rôlisme, ou roleplay)."


On ne va pas se mentir, tout le monde ou presque voudrait que son personnage soit le centre de l'intrigue ou bien le seul capable de maîtriser tel ou tel technique ancestrale que personne n'est jamais arrivé à maîtriser auparavant ou bien être capable de maîtriser la puissance de l'Empereur lui-même d'un simple claquement de doigt. Sauf que, malheureusement, cela ne s'appelle plus du jeu-de-rôle mais de la fanfiction.

A trop en vouloir, on finit souvent par écraser les autres joueurs qui, eux aussi, ont une place dans l'intrigue de base d'un univers. Le plaisir du RP devient moindre et ce genre de comportement attire bien souvent le mépris et les foudres des autres joueurs plutôt que l'envie de jouer.

Le RP implique des "sacrifices", notamment de devoir mettre sa fierté et son ego de côté. N'oubliez que c'est un jeu de groupe, pas un jeu solo.


• LES TARES PSYCHOLOGIQUES •

Jouer un psychopathe, c'est bien. En maîtriser les aspects, c'est mieux. Connaître les différentes tares psychologiques, c'est encore meilleur.

La psychopathie est un tout qui englobe des tas et des tas de tares psychologiques, certaines plus diverses que d'autres. La plus connue est sans doute la schizophrénie puisque c'est principalement ce qu'on lit dans les médias (et qui me fait monter aux rideaux et grincer des dents mais passons) et qu'on voit souvent dans les séries policières ou autres types d'enquêtes (le profil du tueur psychopathe est assez redondant). Un psychopathe n'est pas forcément un tueur complètement siphoné du ciboulot qui tue tout ce qui bouge autour de lui.

Là encore, tout dépend de vos inspirations passées ou présentes. Néanmoins, pensez avant tout à vous renseigner sur les différentes tares psychologiques existantes. Plus vous vous documenterez, plus vous serez aptes à jouer votre personnage !

Je mets tout de même un petit bémol : certain(e)s joueur(euse)s peuvent avoir toute la motivation du monde à vouloir jouer un psychopathe avec une tare particulière (comme la schizophrénie) ou bien un personnage avec tel ou tel caractère, mais seront incapables de jouer correctement ce même type de personnage. C'est parfaitement normal et, si c'est votre cas, ne vous forcez pas ! Plus vous forcerez, plus vous perdrez le goût et l'envie de jouer qui deviendra une corvée et non plus un amusement.

Nous avons tous des manières différentes de jouer et d'interpréter un personnage. Apprenez à vous connaître vous-même et vous serez apte à savoir ce qui est bien pour vous et ce qui ne l'est pas. N'oubliez pas de puiser dans ce que vous aimez ! Que ce soit livres, mangas, jeux-vidéos, films, séries, etc.

Ex. : le personnage d'Ambrosia est inspirée d'Hannibal Lecter (pour le côté sociopathe et manipulateur) des livres de T. Harris mais surtout de l'interprétation de Mads Mikkelsen dans la série "Hannibal", d'Aria T'loak et de Samara des jeux-vidéo "Mass Effect".







Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ?
- III -

Vouloir écrire une intrigue digne des plus grands polars, être le prochain Tolkien ou J.K Rowling... tout le monde - ou presque - en rêve. Nous en sommes tous capables (oui, même toi, petit acolyte au fond de la salle !) mais il ne faut pas aller plus vite que la musique. Les meilleurs romans de Stephen King ne se font pas en un jour, il faut des mois voire des années pour se perfectionner et travailler son style.

Car chaque personne a un style d'écriture qui lui est propre. Certains écriront à la manière d'un polar, d'autres à la première personne, d'autres encore en prenant une "distance" par rapport à leur personnage, d'autres en écrivant de manière indirecte, etc. Il n'y a pas de bonnes ou de mauvaises techniques : elles se valent toutes. Le meilleur moyen de découvrir celle qui vous convient le mieux ? Expérimentez.


Voici quelques exemples prit directement sur le forum (les principaux concernés, n'hésitez pas à m'arrêter de suite si j'ai tout faux) :

    L'Histoire de l'Ordre Ancestral est écrite avec une certaine distance : l'auteur est omniscient, ne prend parti avec aucun personnage et retrace des faits à la manière d'un journaliste.
    L'histoire d'E'ly est écrite de manière interne mais à la troisième personne : on y suit le personnage, on sait ce qu'il pense et ressent.
    L'histoire de Milaku est écrite de la même manière que celle d'E'ly mais à la première personne : cela permet une immersion et une identification du lecteur par rapport au personnage, d'éprouver une sorte d'empathie pour ce dernier.
    L'histoire d'Ambrosia est écrite de manière indirecte : ce sont les êtres qui gravitent autour du personnage central qui en parlent et mentionnent certains évènements.



• C'EST UN BEAU ROMAN, C'EST UNE BELLE HISTOIRE •

Eh bien... au risque de vous décevoir, pas nécessairement. Parfois, c'est même le contraire.

Une histoire doit avoir un début et une fin afin que vous sachiez dans quelle direction aller en écrivant. Écrire au fil de l'eau, c'est-à-dire sans un scénario fixe (et donc sans fin prédéfinie) est possible mais... souvent cause de bon moment assez what the fuck ?! et de retournements de situations cocasses. Un exemple simple ? La série The Walking Dead (les comics, pas la série télévisée) serait écrite au fil de l'eau : les auteurs ne savent pas nécessairement où ils vont et écrivent selon la grande bonté de Dame Inspiration.

Dans notre cas d'écriture de BG, nous avons une fin : votre arrivée dans l'Ordre ou n'importe quelle autre Guilde. Vous savez donc où se "termine" votre histoire passée. Cela étant, il est aussi possible d'écrire au fil de l'eau même avec ce type de scénario : après tout, il faut bien combler le "vide" qu'il y a entre la naissance de votre personnage et son arrivée dans la Guilde.

Mais alors comment faire ? Au risque de me répéter, là encore... c'est selon vos propres capacités. Une méthode assez simple consiste à noter vos idées de base sur un papier quelle qu'elles soient. Le travail de "balayage" se fera par la suite. Notez tout ce qui vous passe par la tête et que vous avez envie d'écrire ! Déjà parce que cela fera un exutoire pour vous-même, mais ensuite car cela vous permettra de ne pas rester sur votre faim. C'est bon ? C'est fait ? Parfait ! Maintenant, passons à la phase de balayage : cela consiste à supprimer les idées qui seraient trop "lourdes" à écrire dans votre BG, ou beaucoup plus intéressante à jouer directement qu'à écrire en tant qu'anecdote dans le BG de votre personnage.

Ex. : Si votre personnage ne tient pas l'alcool, pas besoin de rédiger un passage dans votre BG pour en faire part : faites-le directement en RP. Déjà parce que cela fera une "coupure" désagréable dans votre histoire, et ensuite parce que ça sera très drôle pour les autres participants au RP de découvrir cette facette de votre personnage.


Alors oui, cela a un côté frustrant de ne pas pouvoir mettre tout ce que l'on désire dans le BG de son personnage. Mais, croyez-moi, c'est pour la bonne cause. Cependant, un point à ne pas oublier : ce n'est pas parce que votre BG est cours qu'il est inintéressant. Mieux vaut quelque chose de clair et concis, qu'un texte de 10km de long complètement creux.


• CES FÔTES •

Les fautes d'orthographe, tout le monde en fait. Mé ékrir kome 1 kikoo kevin kome sa... ça fait pleurer des larmes de sang à en remplir une baignoire entière pour faire comme la Comtesse Bàthory. Ça pique, ça fait bobo les mirettes et ça fait grincer des dents. Heureusement, on a des copains du côté du web et des logiciels pour pallier à ce genre de désagrément.

    Mozilla Firefox et même Google Chrome sont équipés de correcteur automatique. Ils soulignent gentiment en rouge le mot chelou qu'ils ne comprennent pas (parfois à tort, mais très souvent à raison). Il vous suffit ensuite de faire un clic droit sur ce mot pour voir la correction qu'ils vous proposent.
    •  BonPatron est un logiciel en ligne gratuit qui traque les fautes d'orthographe de votre récit pour vous. Attention cependant, comme tous logiciels, il a ses failles (notamment avec les "ces" et les "ses).
    Word (version payante/à hacker) ou Open Office (version gratuite), nos plus fidèles amis. Logiciel à installer directement sur son ordinateur pour l'avoir toujours précieusement avec soit. Je ne pense pas avoir besoin d'en dire davantage dessus, on les connaît tous.


Devoir passer par un logiciel, c'est pénible mais vos lecteurs vous en remercieront ensuite et éviteront de partir à la recherche de leurs yeux qui auront pris la fuite entre-temps.







Les Médiums
- IV -


Ça y est ? Vous vous sentez prêt(e) à écrire le BG de votre personnage avec Dame Inspiration en renfort ? Good ! Il ne vous reste plus qu'à déterminer le médium avec lequel vous allez écrire cette histoire. Évidemment, je ne parle pas de faire appel à une personne lambda qui servirait d'intermédiaire avec un autre monde. Néanmoins, l'image est la même : le médium que vous allez utiliser permettra de faire le lien entre vous et l'histoire de votre personnage.


• LE JOURNAL •

Dans le cas de Star Wars, l'Holojournal. Il y a deux méthodes pour ce genre de médiums.

La première, assez simple et intéressante, consiste à rédiger en se mettant directement dans la peau de son personnage. Celui-ci fait part des évènements qu'il a vécu et qui sont souvent quelque chose qui sort de l'ordinaire (sinon, il n'en ferait pas mention dans son Journal pour en garder une trace). On va donc essentiellement à des éléments majeurs de l'histoire, sans passer par des détours qui alourdiraient le texte.

Le seul piège ? Le rapport au temps. Si le personnage est fait prisonnier durant une longue période, il lui sera impossible de rédiger quoique ce soit dans son Journal. Il ne pourra donc que faire part de certains éléments uniquement après sa libération et quand il aura retrouvé son précieux.

La seconde méthode consiste à ce que des personnages extérieurs au vôtre rédige ce qu'ils ont vu/vécu par le biais de votre personnage : votre personnage est l'acteur indirect de ce procédé. En soit, c'est une méthode qui peut faire un peu peur mais elle n'est pas si compliqué que cela. Le seul risque de s'y casser les dents est la gymnastique d'esprit qui est demandé à faire : un soldat de l'Empire ne parlera pas de la même manière qu'un Sith qui ne parlera pas non plus de la même manière qu'un esclave, etc.


• LE DATACRON / HOLOCRON •

Un médium que je juge comme étant "impersonnel" et assez casse-gueule à écrire quand on ne le maîtrise pas (j'en ai vu très peu dans les Histoires des membres). Imaginez-vous non pas dans la peau de quelqu'un d'autre mais dans le métal froid d'une caméra fixe : la manière dont vous écrirez sera similaire à l'écriture d'une pièce de théâtre. Dis comme ça, cela peut paraître assez simple mais ça ne l'est absolument pas.

Le piège principal consiste à vouloir décrire le ressentis de tel ou tel personnage alors que... ben, vous êtes une caméra : vous vous contentez d'observer avec des œillères un plan fixe sans penser.


• LE JOURNAL TÉLÉVISÉ •

Les développeurs de SWTOR l'utilisent beaucoup pour mettre en place les events du jeu : l'enclave des Glees sur Illium, l'épidémie Rackgoules sur Aldérande, etc. Pourquoi ? Parce que c'est un médium suffisamment efficace pour plonger directement le joueur/lecteur dans l'évènement à proprement parler. C'est aussi le moyen de base utiliser dans les jeux-vidéo à caractère post-apocalyptique pour expliquer comment on en est arrivé là.

Dans le cadre d'un BG, il est rarement utilisé mais si vous ne désirez pas vous étendre sur le passé de votre personnage, c'est un moyen efficace de s'y prêter. Pensez, par exemple, aux petites notes de faits divers dans les journaux (toujours plus intéressants à lire que les unes de Journaux, selon mon avis).


• LE JUMEAU/LA JUMELLE •

Je nommerai ce médium-ci et le dernier de manière assez étrange mais ce sont les seuls termes qui me viennent en tête. Commençons par le premier que j'aurai aussi pu nommer "Edward Mordrake" mais c'est beaucoup moins glamour (un petit tour sur Google pour les plus curieux et vous comprendrez tout de suite ce que je veux dire par là).

Dans le cas de ce médium, cela consiste à être extérieur à votre personnage MAIS de connaître ses pensées et son ressentis et donc, d'en faire part au lecteur. Ce médium est celui qui est utilisé à 90% dans les romans que l'on peut trouver un peu partout.

C'est le médium de base et le plus facile à manier.


• DIEU •

L'Histoire de l'Ordre Ancestral est écrite de cette manière et avec ce médium. Vous êtes le spectateur des évènements qui ont lieu mais vous ne prenez aucun parti pour tel ou tel personnage ni ne connaissez leurs pensées. C'est un médium assez similaire à celui du Datacron/Holocron hormis qu'il n'est pas fixe contrairement à l'autre.

Imaginez-vous simplement en tant que présence vaporeuse et fantomatique, suivant votre personnage dans ses déboires. N'oubliez pas de narrer uniquement ce que vous jugez essentiel ! Nul besoin de savoir que votre personnage a pris un verre de vin Corélien ou que sais-je encore.

Écrire de manière omnisciente (celui qui voit tout / sait tout) est plus ardu qu'on ne le pense et ce médium est souvent confondu avec le précédent.







L'Expérience passe par la pratique
- Conclusion -

Maintenant que vous avez toutes les cartes en main nécessaires pour écrire votre BG... lancez-vous ! Certes, cela fait peur. Très peur. Les questions qui se posent souvent sont : "Est-ce que cela va plaire ? Est-ce que ça va être intéressant ? Est-ce que j'en fais trop/pas assez ?" et tant d'autres. Prenez toutes ces questions et... mettez-les à la corbeille, puis clique droit et "supprimez définitivement".

Il n'y a pas de bon ou de mauvais BG. Certains aimeront votre style d'écriture et votre histoire, d'autres seront un peu plus frileux. C'est normal : tout le monde ne peut pas aimer du Tolkien ou du Stephen King ou encore du Musso. Chacun a son propre style, ses propres références et c'est par le biais de ces mêmes références que l'on apprécie certains ouvrages. Dire que l'on aime telle ou telle chose n'est pas une vérité universelle qui s'applique à tous.


L'important ? S'amuser.

Votre histoire doit vous plaire et vous séduire comme vous devez prendre plaisir à l'écrire. Si c'est le cas, croyez bien que cela se ressentira grandement et sera transmis à ceux qui vous lisent. C'est comme bailler : un bon bailleur en fait bailler dix. Pour l'écriture, c'est sensiblement la même chose.

Bien sûr, votre plume ne sera pas celle d'un grand écrivain tout de suite. Écrire encore et encore permet d'affiner son style, de trouver ses marques. Comme toutes choses, plus vous pratiquez et plus vous excellerez dans cette pratique.




Dernière édition par Ambrosia le Mar 25 Aoû - 12:11, édité 4 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tutoriel] Comment créer un bon Background ?

Message par E'ly le Jeu 16 Avr - 19:31

Joli boulot, merci à toi.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tutoriel] Comment créer un bon Background ?

Message par Invité le Ven 17 Avr - 16:03

Il n'y a pas de quoi.

Je pense parvenir à terminer ce tuto' soit ce soir soit demain (tout dépend de l'état de fatigue) en espérant que cela donnera pas mal de pistes pour les membres.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tutoriel] Comment créer un bon Background ?

Message par Noanon le Ven 17 Avr - 20:58

énorme, merci à toi.

_________________


La paix est un mensonge. Les émotions une illusion. Il n'y a que la Force.
avatar
Noanon
Conseiller Diplomatique


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tutoriel] Comment créer un bon Background ?

Message par Néfret le Sam 18 Avr - 13:21

Hou , on est cité comme exemple , quel honneur :3

En effet , je fait tout le temps , un narrateur neutre et omniscient Wink

_________________

Les gens refusent d'entendre la vérité, car ils ne veulent pas que leurs illusions se détruisent...
avatar
Néfret
[GM] Conseiller des Secrets


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tutoriel] Comment créer un bon Background ?

Message par Noanon le Sam 18 Avr - 14:11

je t'avais simplement féliciter pour le geste, maintenant je le fais pour le contenu. C'est très clair, et limpide. Merci à toi.

_________________


La paix est un mensonge. Les émotions une illusion. Il n'y a que la Force.
avatar
Noanon
Conseiller Diplomatique


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tutoriel] Comment créer un bon Background ?

Message par Invité le Sam 18 Avr - 14:57

@ Néfret ► Fallait tout de même que je le fasse vu que ça reste le forum de l'Ordre Ancestral ;] Au moins, je ne me suis pas plantée dans mon interprétation.

@ Alex'an ► Contente de lire que mes explications sont limpides, j'ai parfois tendance à m'embrouiller toute seule quand j'essaie d'expliquer quelque chose.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tutoriel] Comment créer un bon Background ?

Message par Rilius le Sam 18 Avr - 17:40

Je suis fier de toi apprentie Wink. C'est vraiment très bien et utile.

_________________


"Le Savoir est le Pouvoir. Il n'existe plus grande vérité, après la suprématie de la Force."
avatar
Rilius
Conseiller du Savoir


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tutoriel] Comment créer un bon Background ?

Message par Invité le Dim 19 Avr - 13:18

Merci, Rilius, ravie de cela Smile

Et je peux d'ors et déjà dire que ce tuto' est fini !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tutoriel] Comment créer un bon Background ?

Message par Invité le Mer 22 Avr - 12:38

Wow vraiment parfait comme tuto !
Merci beaucoup ça va m'être d'une grande aide Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Tutoriel] Comment créer un bon Background ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum