Ordre Ancestral

L'Affranchie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'Affranchie

Message par Néfret le Dim 23 Oct - 20:03

Il y a bien longtemps dans une galaxie lointaine, très lointaine...

STAR WARS : The Old Republic

Prologue:

Enivrante liberté:

Enivrante liberté


Kalasto Sanya n’était pas du genre songeur, il avait pour habitude de vivre les jours tel qu’ils lui venaient, appréciant d’être parmi les siens.
Pourtant cette fois ci, il prit un moment de paix pour s’asseoir et réfléchir le regard vide. Il sentait les mouvements de respiration de son abdomen son le souffle lent interrompre le silence de la salle de séjour. Il avait toujours suivi les préceptes des Trois, comme tout le monde.
Chaque chose avait sa place et sa raison d’être, et il ne s’était jamais demandé quoi faire, la question lui semblait superflue. Il avait vécu en humble géologue, fondé sa famille et mener sa descendance vers leur voie.

Du moins la voie qui lui a été indiqué Songea-t-il. Mais il ôta rapidement cette pensée de son esprit. Son fils, Syriu allait devenir un membre important de la communauté, bientôt il annoncera lui-même la voie que les autres devront emprunter.
Son père pouvait s’estimer heureux. Kalasto Sanya, citoyen quelconque avait engendrera un être dont la parole forgera l’avenir de sa planète et sa civilisation.

Il se laissant emporter par ses souvenirs du jour où Syriu leur avait annoncé son avenir. Sa mère pris la nouvelle comme tout autre habitant l’aurait fait, avec honneur et respect.

Honneur et respect. Se répéta sans cesse, Kalasto. Il baissa la tête et fut pris de douleur musculaire, comme s’il était resté figé là depuis des heures.
Il se leva de son siège et fut surpris de l’effort qu’il dut déployer à ce mouvement. Instinctivement il se dirigea vers la salle d’eau, se rinça les mains et inonda son visage comme pour chasser ses propres pensées et reprendre le cours de sa vie.

En relevant la tête, il vit un visage usée, son visage. Kalasto se fixa un moment, contemplant les années de sa vie, affichées à travers chaque défaut de son profil. Il resta un moment sur ses yeux, autrefois d’un jaune orangé, luisant comme un soleil.
Aujourd’hui terne et monochrome. Kalasto interpréta cela comme de la fatigue accumulé.

Il abaissa à nouveau son regard pour terminé de nettoyer ses mains imprégné du sang qui n’était pas le sien. Sans changer d’expression il retourna dans la salle principale, levant son regard sur sa femme et son fils.
Il n’avait pas bougé, posé sur la table, figé dans une expression d’horreur.

Vous n’avez plus à avoir peur. dit Kalasto sur un ton emplit de compassion. Il se détourna et contempla les corps et les organes déchiqueter de sa famille, qu’il avait placé au centre de la pièce.
Il prit la tête, détaché du reste, de sa femme entre ses mains, et embrassa ce visage pétrifié dans ses derniers instants.

Il resta là, assis devant et accoudé à cette table, regardant encore dans les yeux ses êtres aimés, d’un sourire enclin à diverse interprétation.
Kalasto s’était laissé aller, à une enivrante liberté....

Doute Fraternel:

Doute fraternel


- «  Il a massacré sa famille ! Vous l’avez vu autant que moi ! »
- « Oui … »
- « Assassiner un Mystique. Vous connaissez le châtiment ? »
- « Oui … »
- « Alors cessez de lui parler. Et faite votre devoir ! »


Kalsane ferma son holocom et le verrouilla pour ne plus être dérangé. Kalasto ne pouvait pas avoir tué sa famille … Pourtant c’était bien lui qu’on avait retrouvé, les mains et vêtements ensanglantées, tenant la tête de son épouse entre ses mains, prêt d’un tas de leur ossement et de leurs cadavres.

Les impériaux l’avaient trouvé, capturer dans l’urgence de cette situation macabre selon l’accord de Voss. Mais c’était à lui, Kalsane, d’exécuté la sentence.

Il prit la direction du centre impérial de Voss-ka, l’esprit embrumé, cherchant sans relâche la moindre faille pour innocenté « l’honorable » Kalasto. Mais en vain …

Cela s’est passé lors d’une journée ordinaire, personne n’aurais pu le prévoir hormis les Mystiques … mais …
- « Les Mystiques eux-mêmes n’ont rien senti, pas même une vague vision  … Est-ce sans importance ? »

Les Mystiques ne pouvait pas interpréter l’avenir de tous, peut être que Kalsane se bornait à cette idée inutilement …

Kalasto était rentré chez lui, aux mêmes heures que son habitude. Son épouse l’attendait, souriante, alors qu’elle l’écoutait déferler des mots de découverte géologique et historique comme chaque soir, pendant que le fils revenait de ses méditations.

Comment les choses ont elle tournées si mal … Il n’y avait rien dans leur résidence hormis les corps, Kalasto et du sang … partout du sang.

- « J’ai encore le temps … »


Il dévia de sa trajectoire, en direction des terres sauvages environnant la ville. Déterminé à comprendre le dernier jour de son frère, Kalasto.

**

Le chemin n’était pas des plus faciles d’accès, mais c’était les lieux de prédilection du géologue. Après avoir grimpé quelque rocaille, Kalsane parvint à l’entrée du site de fouille de son frère, l’équipement semble avoir été délaissé dans la précipitation. Pourtant Kalasto était des plus calme par nature, même dans sa cellule impériale.

Il s’engouffra plus avant, le tunnel qu’avait entreprit Kalasto depuis ces derniers mois avait porté ces fruits. Un couloir immense, couvert de gemmes et minerais quelconque, mais au bout du couloir … il n’y avait rien, comme s’il avait abandonné le projet et ses outils sur place. Kalsane observa et se baissa pour ramasser un petit scanner de poche laissé sur le sol.

- « C’était sa passion … toute sa vie … Il ne l’aurait jamais oublié … »


Kalsane utilisa le scanner du mieux qu’il pouvait, récoltant les informations tellurique des environs.

- « Qu’as-tu trouvé, Kalasto ? »


Le Voss leva les yeux, il n’avait pas les connaissances de son frère, mais quelque chose clochait. Le scanner effectua un son strident et étendu qui effraya Kalsane sur le coup.

Observant les relevés, il lâcha soudainement le scanner qui vint se briser sur le sol et rompre le sifflement. Le Voss s’arma de son holo, le réactiva hésitant.

- « Agent Kalsane au centre Impérial, dite au Commandant Sanders devenir à ses coordonnées … avec son prisonnier … Il aura des réponses, je vous en fait la promesse »


Éternel Silence:

Éternel Silence


Un vrombissement qui semblait éternel envahissait la navette, aucun autre bruit ne demeurait hormis quelque cliquetis mécanique. L’unité Z6-342X vérifiait son armement, Z6-342F restait figer devant la passerelle encore fermée, sans ses quelques mouvements de tête on aurait pu croire qu’il était désactivé.

Zi-342M, lui observait ses confrères mécaniques, tous d’un blanc scintillant, comme fraichement sorti de l’usine de fabrication. L’organique humain vint les rejoindre sans rompre le calme, instinctivement, toutes les unités se mirent au garde à vous.

Zi-342M n’avait que quelque jours d’existence, et il était né pour répondre à ce commandement. Bien que conçu sans appareil vocal, ce fut la première que Zi-342M se demandait : « Pourquoi ? ».

L’organique passa minutieusement en revue chacune des unités à bord de la navette, Zi-342B n’eut pas besoin de signal pour comprendre qu’il devait se laisser faire. Même Zo-342H, qui était le plus massif et le plus équipé ne bronchait pas.

L’organique frappa contre la paroi du cockpit « Vous pouvez envoyer ces Skytroopers ! »

La passerelle s’ouvrit dans un hurlement strident, dévoilant les couleurs chaudes et automnales d’une planète à la ruine sous les tirs de la Flotte Eternel.
Zi-342M, comme tout le reste de l’unité, activa instinctivement leur jet-pack et débarquèrent sur Voss. Les autochtones n’avaient pas encore évacué, nombreux fuyaient devant eux.

La bataille de Voss avait commencer ...

Zi-342M, comme tout le reste de l’unité, activa instinctivement leur jet-pack et débarquèrent sur Voss. Les autochtones n’avaient pas encore évacué, nombreux fuyaient devant eux.

Il avança à travers les tirs des vaisseaux alliés et les bâtiments enflammés, tout mouvement perçu provoqua chez ZiM la réaction de tiré. Homme, femme, enfant, droïde, ennemis … alliés, il ne faisait aucune distinction.

Quand il ne détecta plus aucune cible aux alentours, ZiM pris conscience qu’il s’était éloigné du conflit. Perdu entre ordre et libre arbitre, l’unité Z6-342M repris sa route vers sa principal fonction, trouver une cible à abattre en se demandant « Pourquoi ? »...


Chapitre 1:

Désertion:

Désertion


Renatha Sanders croulait sous les messages d’urgence de Voss, l’attaque de Zakel fut aussi soudaine que brutale et le Commandant était incapable de gérer ça. Le peu de troupe sur place et sous ses ordres se faisait décimer, et elle avait la conviction que les renforts ne viendraient jamais.

La réalité de son rôle lui frappa au visage, comme une claque. Heureuse d’avoir rapidement quitté le combat et le rang de soldat, satisfaite d’avoir été assigné à une planète calme de moindre conflit … Elle avait le confort et la stabilité, le pouvoir et l’autorité … Mais elle espérait ne jamais devoir justifier son grade.

Ses mains tremblaient tandis que de multiple sonnerie d’holocom venaient tambouriner à ses oreilles. Elle laissa échapper un cri en reversant tout le contenu de sa table de travail. Les appels s’étaient tuent, laissant le brouhaha sourd de la bataille se répandre entre les murs du bâtiment.

Sanders soupira, pour ne pas laisser plus que cela s’échapper plus d’émotion. Elle prit son datapad et chercha machinalement une affaire en cours, tout ce qui pourrait l’éloigné du Commandement Impérial de Voss-ka.

Elle vit le nom de Kalasto … et les coordonnées d’un lieu isolé … Il ne lui en fallait pas plus pour s’équiper d’un blaster, ordonnées à deux gardes de l’accompagné avec le prisonnier Voss et partir … Partir loin, fuir sans être affublé du nom de " déserteur "…

**


Kalsane entendais les bombardements gronder à l’extérieur de la grotte, il été à l’abri sous terre. Du moins il l’espérait. Depuis qu’il avait transmis sa demande à  un sous-officier impérial, il été resté sans réponse à attendre en se posant tout un tas de question sur ce qu’il se passait dehors… mais surtout sur ce qu’il avait lui-même trouvé au fond de la grotte …

Le plafond se fissurait par l’érosion d’un liquide aussi visqueux et épaisse que la bave d’un Nexu, la menace de plafond s’écroulant sur lui le mettait sur le qui-vive,  mais l’oscillation irrégulière de cette muqueuse s’écoulant devant lui, lui faisait froid dans le dos. La flaque sur le sol semblait réagir à son environnement, gesticulant sans pour autant se déplacer.

Ces pseudo-mouvements obnubilaient le regard de Kalsane.

**

« Agent Kalsane ! »

Le Voss inspira vivement de surprise et se retourna du même entrain

« Commandant Sanders ? Je ne vous espérais plus … Que se passe-t-il dehors ? »

Renatha évita la question, elle ne pouvait se permettre de se justifier sur le choix de sa présence ici à cet instant.

« Vous sembliez inquiet de votre découverte … J’ai amené le prisonnier, j’espère avoir des réponses ! »

Le Voss ne se fit pas prier, et avança vers son homologue racial.

« Kalasto ? Tu dois nous dire ce que tu as trouvé ici … Je sais que tu n’aurais jamais … tué … ta famille. Alors nous devons comprendre « pourquoi ? »… ensemble, d’accord ? »

Kalasto hocha lentement la tête et s’avança légèrement avant de pointer du doigt le liquide s’écoulant du plafond craquelé. Les individus autour de lui suivait son mouvement du regard sans un mot, attendant plus de ce simple geste.

« C’est moi qui est tué ma femme et mon fils … c’est moi qui les ai démembrés … »

Sanders observa l’agent Voss suite à ces mots, pas besoin d’être un Sith ou un Jedi pour voir que Kalsane ne s’attendais pas à l’aveu pur et simple de son frère.

« Mais … tu … tu ne peux pas faire ça … c’est … Pourquoi ? »

« Notre existence tournaient en rond, je me suis alors adonné à plus d’expérience … J’avais besoin d’éprouver leur résistance »

« Mais de quoi tu parles !? »

Bien que Sanders se plaise dans cette grotte isolé de la bataille, elle ne supportait pas que Kalsane ignore l’évidence.

« Il à avouer, c’est tout ce dont Voss et l’Empire avait besoin ! Vous, Soldat Larson ! Abattez-le ! »

Kalsane eut juste le temps de comprendre le geste du soldat et de pousser un cri que c’était fait. Le tir vif et simple du fusil blaster résonna dans le tunnel jusqu’à s’estomper dans un silence macabre.

Kalasto s’effondra dans une expression de soulagement apaisante.

« Ce n’est pas ce que nous avions convenu, Sanders ! »

«  C’est Commandant Sanders ! Même pour vous … Ne croyez pas que votre planète vous soustrait aux respects de m… »


Le son bouillonnant de la muqueuse en ébullition attira le regard de Sanders et la stoppa dans son élan. La « chose » s’agitait bien plus qu’à son arrivé, elle avait jugé cela d’anodin jusqu’alors, pensant qu’il s’agissait de simple remous dû à la vibration de l’écoulement.

Elle ne dit pas un mot, comprenant rapidement que cette exécution impulsive l’avait privé de toute réponse à présent.

Soudain le cliquetis d’une arme qu’on dégainait alarma Sanders qui se jeta immédiatement au sol. Le soldat Larson s’était mis à tirer droit devant lui, de manière gauche mais assez précise pour l’abattre si elle n’avait pas été assez vive. Au lieu d’elle c’est le dernier Voss qui se prit le tir en pleine tête.

Le second soldat semblait abasourdi, mais garda son sang-froid et son pragmatiste avant de tiré une salve sur son collègue et l’arrêter.

« C’était quoi ça ? »

Le soldat restant aida le Commandant à se relever. Cette dernière s’avança rapidement en reprenant une posture plus officielle.

« Informé les autorités que l’on doit extraire cette chose d’ici … Tout n’est pas … »

La grotte se mit à trembler, le plafond déjà morcelé finit par céder et lâcha un éboulement de gravats sur le soldat placé juste en dessous. Sanders cria mais le vacarme de la roche s’effondrant l’empêcha d’entendre ses propres paroles. Elle finit par contracter ses yeux et sa bouche quand une épaisse fumée de poussière vint recouvrir le tunnel.

**


Sanders ne s’arrêta pas de tousser, à chaque quinte de toux elle cracha de la poussière, rampant sur le sol pour s’extirper des décombres jusqu’à entrevoir la lumière de l’entrée du tunnel.

Elle se redressa dans un râlement de douleur, son uniforme noir avait viré marron, couleur terre sous l’épaisse poussière qui l’a recouvrait totalement. Elle observa l’amoncellement de gravats qu’elle venait de laissé. Le toit craquelé s’était transformé en un immense cylindre parfait et vide.

Sanders en vain presque à regretter d’avoir quitté Voss-ka … mais le vacarme des croiseurs bombardant la planète la ramena rapidement à la réalité et elle chassa rapidement cette idée. Cependant il été hors de question qu’elle reste une seconde de plus dans cette grotte.

Sanders activa son comlink bracelet.

« Vous me recevez ? J’ai peut-être trouvé quelque chose qui va vous intéresser, je vous envoie les coordonnées. »

Elle commença à se retourner

« Vous n’oubliez pas notre acc… »

Elle se stoppa net, figée devant le bloc de métal d’un blanc immaculé qui l’empêcha d’avancer vers l’extérieur. Elle eut le réflexe humain de lire l’inscription gravé sous ses yeux " Zi-342M " avant qu’un rugissement de canon blaster l’assourdisse dans une douleur intense et une pénombre éternelle…




Dernière édition par Néfret le Mer 14 Déc - 21:12, édité 10 fois

_________________

Les gens refusent d'entendre la vérité, car ils ne veulent pas que leurs illusions se détruisent...
avatar
Néfret
[GM] Conseiller des Secrets


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Affranchie

Message par Néfret le Mar 13 Déc - 17:10

*inspire profondément*

Quelque chose s'est réveiller ... Vous le sentez ? .... La Saison 3 de l'Ordre Ancestral à commencer

_________________

Les gens refusent d'entendre la vérité, car ils ne veulent pas que leurs illusions se détruisent...
avatar
Néfret
[GM] Conseiller des Secrets


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Affranchie

Message par Noanon le Mer 14 Déc - 7:34

* se craque les cervicales, se demandant s'il en reviendra vivant cette fois aussi ...*
_ Gaaaaarde à vous !

_________________


La paix est un mensonge. Les émotions une illusion. Il n'y a que la Force.
avatar
Noanon
Conseiller Diplomatique


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Affranchie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum